Resonances

Journal d’un amour perdu.

Il existe des amours au-delà de toutes limites, des histoires passionnelles, lumineuses et farouches que rien ne peut détruire… Même la mort.

« Résonances » c’est le journal d’un homme qui ne peut se résoudre à oublier, le journal d’un amour perdu. Ce sont les mots de celui qui reste, les souvenirs qui, d’abord, laissent passer la lumière, et qui, petit à petit, s’évaporent inexorablement d’une mémoire qui semble vouloir se faire une peau neuve.

Écrire l’amour perdu est le moyen de lui donner son éternité.

Chaque page est un souffle, un frisson, une caresse. Chaque mot est une cellule de vie, parce que l’amour survit à tout.

Ce n’est pas une romance, c’est bien plus brûlant, plus fort, plus rugueux. C’est la réalité.

COMMANDES EXEMPLAIRES PAPIERS

Vous pouvez commander votre exemplaire papier en choisissant votre pays de livraison ci-dessous.

Délais de livraison, entre 3 et 7 jours ouvrés selon destination.

Chaque exemplaire est dédicacé à la demande et accompagné de petites attentions.

Merci pour votre intérêt.

Extraits Choisis

[…]Une nuit d’été.

La voûte céleste s’embrasait devant nos yeux, ton rire s’éparpillait en échos magiques sur les franges parfumées des fleurs sauvages que nous empêchions de dormir.

Au loin, des grillons fendaient le silence.

Nous avions fini par nous assoupir, bercés par le mouvement oscillant d’une valse de lucioles.
L’un contre l’autre, nos jambes emmêlées, nous n’étions plus qu’une seule entité.[…]

[…]Je me souvenais de nos premières errances sur cette plage, de la chaleur du sable engloutissant nos pieds nus. Tu avais cette habitude douce et légère de frôler ma main avec la tienne. Moi, je regardais tes longues mèches brunes s’envoler sous la brise marine et virevolter comme autant de cerfs-volants sauvages. Par moment, ce vent léger distribuait à mon visage ton parfum fruité.[…]

Avis de Lecteurs



La Playlist de Résonances.

Chacun de ces titres fait partie de l’ADN de Résonances.

Vor í Vaglaskógi – Kaleo
La nuit je mens – Alain Bashung
Indélébile acoustique – Yseult
Un homme heureux – William Sheller